Appel à l’action pour le droit au retour et contre la normalisation

Du 18 au 26 septembre : appel international à l’action pour le droit au retour et contre la normalisation

Appel aux journées d'action pour le droit au retour et contre la normalisation
 
À l’occasion de la commémoration des massacres de Sabra et Chatila, nous appelons à une mobilisation internationale pour les droits des réfugiés palestiniens et pour la libération de la Palestine du 18 au 26 septembre 2020.

Dessin sur un mur du camp de réfugiés Nahr al-Bared au Liban pour le droit au retour

Dessin sur un mur du camp de réfugiés Nahr al-Bared au Liban : « Nous retournerons ». Photo : Plate-forme Charleroi-Palestine

Ces journées d’action visent à protéger les droits des réfugiés palestiniens à retourner dans leurs foyers en Palestine par la lutte, avec une participation unifiée et populaire, en combattant la normalisation et toutes les tentatives de liquidation de la cause palestinienne.

Nous invitons les organisations de solidarité à se mobiliser :

Soutenez  la déclaration ici
Ajoutez votre événement ici

Cet appel est lancé par le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens Samidoun, Centre Al Naqab (camp de Bourj al-Barajneh), Club palestinien d’échecs (Camp Shatila), Al-Awda – la coalition pour le droit au retour en Palestine, PYM – Mouvement de la jeunesse palestinienne, la Alkarama – Mobilisation des femmes palestiniennes, la Campagne mondiale pour le retour en Palestine, National Students for Justice in Palestine, Within Our Lifetime – United for Palestine, Collectif Palestine Vaincra, NY4Palestine, CAPJPO-EuroPalestine, International Jewish Anti-Zionist Network-Canada, Internationalt Forum – Middle East Group, American Muslims for Palestine NJ, Actions4Palestine, Plate-forme Charleroi-Palestine, Independent Jewish Voices-Toronto, Friends of Palestine Against Imperialism and Zionism, Women in Solidarity with Palestine-Toronto et Anti-Imperialist Action Ireland.

Ces journées d’action marqueront la commémoration des massacres de Sabra et Chatila, les massacres de septembre 1970 en Jordanie et la signature des accords d’Oslo, autant d’attaques contre les droits et la lutte des réfugiés palestiniens pour le retour et la libération. Ce sont des journées d’action palestinienne, arabe et internationale pour affirmer l’adhésion du peuple palestinien à ses droits nationaux, humains, politiques, économiques et culturels – le droit de retourner chez lui, de récupérer les terres et les biens volés et d’achever la libération complète de la Palestine.

Ces journées d’action se déroulent également dans un contexte d’intensification des tentatives des États-Unis, d’Israël et des régimes réactionnaires arabes de liquider les droits des Palestiniens, en particulier la dernière campagne de normalisation des Émirats arabes unis. Nous notons que ces efforts de normalisation se sont appuyés sur le projet dévastateur d’Oslo de l’Autorité palestinienne, qui continue à s’engager dans la coordination sécuritaire avec Israël.

Des centaines de milliers de Palestiniens ont donné leur vie et ont été emprisonnés dans les prisons de l’occupation israélienne pour leur lutte pour le retour et la libération, pour une Palestine démocratique sur toute la terre de Palestine. Aujourd’hui, les véritables dirigeants du peuple palestinien, au cœur de la résistance, continuent d’être emprisonnés et de lutter dans les prisons israéliennes, affrontant toutes ces tentatives de liquidation et appelant à l’action.

La nature de ces « accords » de normalisation comme prétexte à une nouvelle guerre contre le peuple palestinien est clairement mise en évidence par les bombardements incessants de la bande de Gaza, effectués toutes les nuits par le régime israélien ; plus de 70% des Palestiniens de la bande sont des réfugiés privés de leur droit de rentrer chez eux depuis plus de 72 ans.

Il est temps d’agir d’urgence pour protéger les droits des Palestiniens. Nous invitons tous les partisans de la Palestine, les comités et organisations internationaux de boycott, les organisations communautaires palestiniennes, les groupes de jeunes et d’étudiants, les organisations de solidarité avec la Palestine et les mouvements sociaux progressistes à se joindre à nous dans cet appel.

Rejoignez-nous pour :

-Défendre le droit des réfugiés palestiniens à retourner dans leurs foyers et sur leurs terres dans toute la Palestine, à récupérer leurs biens et à assurer la restitution et les réparations


-Combattre tous les projets de normalisation appuyés par les États-Unis et d’autres puissances impérialistes de concert avec les régimes réactionnaires arabes qui visent à légitimer la Nakba en cours


-Défendre les droits des réfugiés palestiniens – le droit de rester, le droit au retour – et soutenir la détermination des réfugiés palestiniens dans les camps et en exil dans le monde entier

-S’opposer aux sanctions américaines/occidentales qui visent à isoler et à affaiblir la résistance à Israël, au sionisme, à l’impérialisme et à la réaction, et finalement à liquider le mouvement national palestinien et la lutte des réfugiés


-Exiger la libération des prisonniers palestiniens et défendre le droit des Palestiniens à résister à la colonisation, à l’apartheid et à l’occupation

-Être solidaires pour la libération de la Palestine, de la mer au Jourdain.

Pour participer aux journées d’action, voici des exemples d’actions que votre groupe peut entreprendre :

-organiser une manifestation ou une protestation, notamment devant les ambassades de pays engagés dans la normalisation comme les Émirats arabes unis, l’Égypte et la Jordanie
distribuer des dépliants sur la Palestine, les réfugiés palestiniens et la lutte pour le droit au retour

-organiser une conférence (en personne ou en ligne via un webinaire) sur les réfugiés palestiniens et la lutte pour le droit au retour

-participer aux actions sur les réseaux sociaux pour commémorer les journées clés et -souligner le droit au retour des Palestiniens comme la clé de la libération en utilisant le hashtag #Action4Return

-mettre en place une table d’information sur les réfugiés palestiniens et les campagnes de boycott – mettre en lumière l’histoire des Palestiniens au Liban et leur résistance continue

-organiser une action pour les prisonniers palestiniens et pour Georges Abdallah, emprisonné depuis plus de 36 ans dans les prisons françaises

-prendre des mesures pour boycotter Israël et les sociétés complices comme HP, G4S et Teva – et le boycott de l’équipe de propagande « Israël- Start Up Nation » du Tour de France, qui se poursuit jusqu’au 20 septembre

-intensifier les campagnes de boycott dans votre université, syndicat ou autre institution
diffuser et coller des stickers et des affiches dans vos quartiers

-organiser des actions pour soutenir les droits des réfugiés dans votre communauté, en particulier les réfugiés de Palestine, du Liban et de Syrie qui ont été contraints de migrer vers l’Europe, notamment en luttant contre le racisme et l’oppression, en luttant contre l’exclusion et en défendant le droit de rester et le droit au retour

-joignez-vous à vos collègues partisans de la justice en Palestine pour afficher votre solidarité et votre soutien au peuple palestinien et à sa résistance continue pour le retour et la libération, de la mer au Jourdain, sur les réseaux sociaux


Publié le 23 août 2020 sur Samidoun
Traduction : Collectif Palestine Vaincra

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...