Mustapha Awad et le boycott culturel d’Israël

Depuis leur création, l’Etat israélien et le projet sioniste ont utilisé l’emprisonnement comme une arme coloniale pour opprimer les travailleurs culturels, artistes, musiciens, danseurs et poètes palestiniens. De grands poètes palestiniens comme Mahmoud Darwish et Samih al-Qasem sont passés par ces prisons, où ils ont produit certaines de leurs œuvres majeures. Et la poète palestinienne Dareen Tatour a quitté la prison voici quelques mois à peine en raison d’un poème qu’elle avait écrit. Le fait est que les artistes, musiciens, écrivains et penseurs palestiniens sont jetés en prison sur base régulière, routinière et systématique parce qu’ils continuent à s’exprimer sur la vie; l’identité et la résistance palestiniennes par le biais de l’art et du travail culturel. 

Le boycott culturel en réplique à l'oppression et l'emprisonnement des artistes, musiciens, écrivains et penseurs palestiniens
Message de Charlotte Kates de Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network en soutien à une mobilisation toulousaine contre la Saison France Israël.
Samidoun : Non à la Saison France-Israël !

✌ Message de Charlotte Kates, coordinatrice internationale de Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network, en soutien à la mobilisation pour exiger Non à la «Saison France-Israël» et Free Mustapha Awad الحرية لمصطفى عوض !📆 Rassemblement unitaire mercredi 14 novembre dès 19H devant le Théâtre Garonne, 1 avenue du Château d'Eau (métro Saint Cyprien – Toulouse).

Publiée par Coup Pour Coup 31 sur Mercredi 14 novembre 2018

Archives novembre 2018.

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...