Edward Saïd

L’insupportable beauté de Rifqa

Susan Abulhawa commente ainsi l’étonnant premier recueil de poésie de Mohammad el-Kurd : « Laisser mes yeux glisser une seule fois sur certains vers n’avait guère suffi pour m’imprégner de l’insupportable beauté de ce livre. »