Israël utilise les Palestiniens comme un marche colonial captif 

Charlotte Kates : Israël utilise systématiquement les Palestiniens comme un marché colonial captif pour acheter ses marchandises et travailler dans ses usines

Charlotte Kates interviewé par Press TV

Press TV a interviewé Charlotte Kates, coordinatrice internationale du réseau de soutien aux prisonniers palestiniens Samidoun, à propos de l’occupation israélienne de la Palestine et du contrôle de l’économie palestinienne.

« Israël utilise systématiquement les Palestiniens comme un marché colonial captif, pour acheter ses marchandises, travailler dans ses usines, et refuse aux Palestiniens le droit à l’indépendance économique et à l’autodétermination, tout comme il a refusé aux Palestiniens le droit à l’indépendance politique et l’autodétermination »,

a-t-elle déclaré.

« Et briser ce contrôle économique est au cœur de tout mouvement pour mettre fin à l’occupation. […] Au cours de la première Intifada, les Palestiniens se sont organisés pour boycotter les marchandises israéliennes, boycotter les taxes israéliennes et développer l’autodétermination palestinienne, développer collectivement et construire une économie palestinienne qui était en dehors du cadre de l’occupation israélienne »,

a-t-elle ajouté.

« À bien des égards, les accords d’Oslo ont constitué un grand revers pour ce développement indépendant. Il y a une longue histoire en Palestine de résistance à l’occupation israélienne par le boycott et par la promotion de l’indépendance économique. Vraiment, toutes ces actions sont absolument essentielles. C’est une des raisons pour lesquelles il est aussi important que les gens du monde entier soutiennent l’appel au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre l’apartheid Israël. »


Publié le 17 décembre 2019 sur Samidoun
Traduction : Collectif Palestine Vaincra

Trouvez ici d’autres articles concernant l’économie palestinienne captive

Ci-dessous, des extraits de l’émission en vidéo (en anglais)

Print Friendly, PDF & Email

Vous aimerez aussi...